Orage, des espoirs

09 octobre 2018

atelier écriture

Aujourd'hui, premier atelier d'écriture dans un nouveau groupe.
une douzaine "d'écrivains", sous la direction d'une animatrice.
Ce n'est pas la première fois que je participe à des ateliers comme celui ci.
Le groupe est accueillant, l'animatrice compétente. Bref, la recette pour une après midi de jeux d'écriture en toute bienveillance. De quoi passer un bon moment.

Écrire pour rêver, créer des colliers de mots, laisser glisser le stylo et se surprendre du résultat.
écrire pour être et devenir.
écrire pour le plaisir,
juste comme ça...

Posté par apoptose à 22:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 octobre 2018

Noël 2004

le 24 décembre 2004, on m'a envoyée aux urgences psy.
merci la psychiatre qui me suivait... une c****** qui n'a même pas voulu me laisser passer le week-end de noël à la maison.
17 ans, et me voilà enfermée...
comme si j'avais fait un crime...
le seul c'est d'avoir attenté à ma vie...

c'est étrange de passer noël aux urgences..
ma famille m'a apporté mes cadeaux.. ouverts dans une chambre d'hôpital...

le lundi, j'ai été transférée dans une unité d'hospit pour les ados.

j'y suis restée près de 5 mois et 1/2...

là bas ça a été assez dur et compliqué...

et puis, j'ai eu 18 ans. et il m'on "mise" dehors... sans même mettre en place kn suivi... rien.
juste relâchée comme si de rien,
comme si ces 5 mois n'avaient servi à rien..
comme si... comme si..

le temps qui est passé montre qu'ils ont eu tort...
car depuis 14 ans.... rien ne s'est arrêté..
je suis mal, toujours
j'ai un traitement, assez lourd.
et depuis 2007... je suis suivie pour de vrai.


Posté par apoptose à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 octobre 2018

14 ans, déjà

Il y a 14 ans, j'en avais 17, et j'étais en Terminale.

Adolescente transparente, j'étais différente.

Je me sentais mal,

mal dans mon corps, mal dans mon cœur.

C'est alors que la descente aux Enfers a commencée.

Je n'avais pas vraiment d'amis, et je me sentais, si seule..

seule, et pourtant, je m'éloignais volotairement des autres...

et de moi-même.

 

J'étais en train de me perdre..

je m'enfonçais, dans mon mutisme...

parlant, peu, ou pas...

je m'enfonçais dans un profond désespoir..

voyant tout en noir...

 

Je me perdais..

 

il y a 14 ans, je rentrais en Terminale..

et c'est alors que j'ai commencé, à me détruire.

 

Chaque soir, le même rituel macabre..

chaque soir, je faisais couler mon sang.

Chaque soir, la lame sur mon bras...

cicatrices.

 

Au lyçée, j'y étais, sans y être..

l'esprit ailleurs... dans les méandres tortueuses de mon esprit..

je m'enfermais dans la folie..

 

Je me détruisais.. toujours un peu plus..

 

 

Posté par apoptose à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Soleil Noir

Le soleil s'est éteint, il fait noir dans ma vie...

Aucun espoir de vivre.

Toujours cette angoisse dans le noir, plusieurs fois déjà j'y ai pensé.

Aucun espoir, Seule la certitude de la mort

Posté par apoptose à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]